Puukkos métallique : Dvergar kniv

La démarche de mon oeuvre est de mettre en avant la beauté des métaux. J'ai en premier lieu
fabriqué mon propre métal à partir de minerai de fer normand issue de l'ancienne mine de saint
claire de Halouzes, un filon de minerai de fer historiquement exploitée depuis l'antiquité.
(les annexes : « la création du métal archéologique » et « bilan des réductions » détails le travail
effectué pour sa réalisation).

 

 

 

 

1: J'ai donc du lingoter une loupe de métal obtenu par oxydoréduction pour lui extraire ses
impuretés et le transformer en duremcibar ( profilé) exploitable.

 

2:Forge du duremcibar en brute
de forge

 

 

3: brute de forge

 

4: On peut identifier les différentes étape d'affinage de la matière, en haut à gauche le
minerai calciné, en dessous des nodules de loupe issu de la réduction, à droite de celle
ci les nodules transformé en plaquette suivi d'une baguette au plus près de la lame. La
baguette est un petit rectangle de métal composé de plaquettes feuilleté et soudé à la
forge. Enfin on peut voire le résultat d'une baguette transformé en lame

 

5: coulée de petit lingot d'étain pur pour
réaliser les intercalaires

 

7: Polissage manuel de la lame et ajustage de
la mitre

 

8 : Ajustage des 27 intervallaires de différentes
densités

 

9: Le pommeau est monté via un filetage grâce à un rivet mosaïque
préalablement taraudé. Le pommeau est réaliser en bronze au béryllium HR

 

 

 

La réalisation de ce couteau combine plusieurs savoir faire lié au métal :
-la création artisanal de l'acier par oxydoréduction ( lingotage, affinage, forgeage)
- la forge de couteau, et traitement thermique ( recuite, trempe, revenu)
- la fonderie d'étain, la fonderie de bronze en partant de métaux via la technique de la cire perdu.
- le polissage de différents métaux pour révéler leur éclat
- l’affûtage, l'ajustage, la mécanique de précision ( taraudage).

 

10: l'ensemble monté le polissage peut continuer.

 

11: rendu final du rivet mosaïque

 

 

12: Dvergar Kniv

 

 

Ce couteau met ainsi en valeur les métaux par les différentes techniques nécessaire à chacun
lors de sa conception. Le but de ma création étant de mettre en avant la chaleur des métaux polis en
les combinant :étain, laiton, bronze, cuivre, bronze béryllium, acier de bas foyer. L'acier de bas
foyer à lui seul dégage une chaleur au regard. La perfection de l'acier ou du motif comme dans
l'utilisation d'acier feuilleté à lecteur damassée ( damas), n'est pas ce que je recherchais, mais plutôt
la couleur et l'aspect originel du métal que nos ancêtre utilisaient il y a 15siècles en Normandie

 

Il ma fallut par la suite habiller ce couteau néo- nordique, plutôt que d'utiliser du cuir suite à mes
recherche archéologique j'ai découvert l’existence de fourreau métallique sur l'île de Gotland en
Suède datant du IXème siècle. J'ai ainsi crée un fourreau en étain pur avec une forme inspiré de
l'artisanat Saami, le peuple nomade éleveur de renne de Laponie.

 

Le corps de l’étui est en étain pur sa forme typique du Lapland est une représentation de la
de queue de baleine un des animaux sacrée pour les Saami. La bordure de l’étui est réalisé en laiton
ciselé à froid et l'ensemble est riveté.

 

 

 

 

 

maasepänpuukko

 

Réalisation d'une série de maasepänpuukko, c'est une forme de puukko remontant au début de l'âge du fer nordique. Communément appellé couteau de forgeron, ce puukko était abondament retrouvé dans les tombes finlandaises.

Sont manche en forme de tonneau lui permet une bonne prise en main. Cela en fait un petit couteau très adapté. 

 

02 maasepnpuukko

En partant de la gauche, ronce de mélèze, bouleau de stavanger, bruyère corse et saule rouge 

 

La série avec manche en poirier 

 

En partant de la gauche manche en ronce de noyer, pécher , saule rouge

Réduction du minerai de fer

Le 24 mai, nouvelle séance de production de fer à partir de mon célèbre minerai normand. Ci dessous quelques photos prises à cette occasion :

 

La veille, séchage du four par effet venturi

Le "fameux" minerai de fer normand

Cuisson du minerai

Coulée de laitier

Percée

La loupe est soudée au creuset !

Destruction du bas foyer obligatoire...

La loupe au centre de la masse d'argile

Ma bijouterie (2)

La réduction du minerai de fer

La réduction de minerai c'est le passage d'un minerai non magnétique à une minerai magnétique puis l'on extrait son potentiel métallique par le procédé d'oxido réduction. Après plusieurs heures de chauffe dans une cheminée que l'on appelle bas foyer il y a une réaction alchimique que l'on appelle liquation. Ainsi le potentiel métallique s'extrait de la roche pour former une masse métallique plus ou moins dense que l'on nomme loupe de bas foyer.  On ouvre une porte et on extrait cette loupe pour ensuite la compacter à la forge et tirer quelques lingots de ce précieux métal. Ce métal est réalisé avec le même procédé que nos ancêtre il y a plus de 2000 ans, cette technique permet d'avoir un métal naturellement composite ce qui lui donne des qualités hors du commun.

IMG_0046-23.jpg

Agenda :

 

Les dates en gras sont les événements sûre et validé les autres éléments sont en prévisions ou en attente de validation ou de réponses, le calendrier peut être modulé au cours de l'année

Janvier : fermeture annuelle 

Février : traitement des commandes de Lens et de décembre

Mars:  

Avril

13-14 Marché de l'histoire de Compiègne 

Mai

4-5 / 11-12 Marché viking au château de Pirou (50)

Juin

29-30 Médiévales de Touques (14) 

Juillet 

6-7  Médiévales de Bayeux (14) 

27-28 Médiévales de la Lucerne

Août

 

Septembre

 

21-22 Cidre et dragon (14) 

 

Octobre

 

Novembre

5-10 Salon international des métiers d'arts de Lens 

16-17 Compiegne

 

Décembre

marché noel yvelines Mesnil saint Denis