chevron_left
Retour

Dague de coureur des bois québécois en damas

450,00

Reproduction (forme) d’un type de dague utilisé par les trappeurs commerçants indépendants canadiens français du XVIIème et XVIIIème (appelés « coureurs des bois » car ils s’enfonçaient profondément dans les forêts et traitaient directement avec les amérindiens. Ces dagues étaient portées autour du cou et ils les troquaient régulièrement contre des peaux aux amérindiens qui ne connaissaient pas l’acier à cette époque. La lame fait environ 115 mm de long pour 33 mm de largeur pour un manche d’environ 100 mm (total : 21.5 cm environ). Elle est guillochée (dos décoré de vagues). Elle est en acier San Maï forgé (acier feuilleté japonais 69 couches, couches extérieures en acier inoxydables et coeur en VG10, utilisé par les grands chefs cuisiniers). Montage à plaquettes rivettées sur la soie, réalisées en bois rare : ronce de noyer française vieille de plus de 400 ans. C’est un couteau à lame fixe, idéal pour la pêche, la randonnée, le travail de tannerie, le bushcraft, la cuisine… (le San Maï étant un acier classé alimentaire, donc autorisé en laboratoire de cuisine pour les professionnels).

Vous souhaiter personnaliser cet article ?

passer une commande personnalisée