chevron_left
Retour

Dague de coureur des bois québécois

230,00

 

 

Reproduction (forme) d’un type de dague utilisé par les trappeurs commerçants indépendants canadiens français du XVIIème et XVIIIème (appelés « coureurs des bois » car ils s’enfonçaient profondément dans les forêts et traitaient directement avec les amérindiens. Ces dagues étaient portées autour du cou et ils les troquaient régulièrement contre des peaux aux amérindiens qui ne connaissaient pas l’acier à cette époque. La lame fait environ 115 mm de long pour 30 mm de largeur pour un manche d’environ 100 mm (total : 21.5 cm environ). Elle est guillochée (dos décoré de vagues). Elle est en acier suédois 14C28 forgé, à haute résistance à la corrosion. Il est issu des aciéries Sandviken en Suède, faisant de gros efforts au niveau environnemental pour recycler leurs aciers et les énergies produites. Le minerai de fer provient de Kiruna qui possède l’un des minerais de fer le plus pur au monde. Il est combiné à de la Naarite norvégienne, un minerai de chrome que l’on trouve uniquement sur terre à Sydvaranger au delà du cercle polaire et en Arkansas (EU). Le 14c28 est un acier combinant dureté et haute résistance à la corrosion tout en aillant une capacité à être affûté facilement. Montage à plaquettes rivettées sur la soie, réalisées en pitchpin fumé du Canada. C’est un couteau à lame fixe, idéal pour la pêche, la randonnée, le travail de tannerie, le bushcraft, la cuisine… (le 14C28 étant un acier classé alimentaire, donc autorisé en laboratoire de cuisine pour les professionnels).

Vous souhaiter personnaliser cet article ?

passer une commande personnalisée