chevron_left
Retour

"Forêts boréales" : dague de coureurs des bois

400,00485,00

La dague de coureur des bois a été importée par les français en Amérique du nord lors de la colonisation de cette dernière. Les Français troquaient leurs dagues de trappeurs auprès des amérindiens en échange de fourrures. Elle est aussi appelée dague de cou car cette dernière était portée autour de celui ci. Les étuis originaux étaient en aiguilles de porc-épic tressées.

   La lame fait environ 120 mm de long pour 35 mm de largeur pour un manche d’environ 100 mm. Elle est en acier suédois 14C28 forgé, à haute résistance à la corrosion. Il est issu des aciéries Sandviken en Suède, faisant de gros efforts au niveau environnemental pour recycler leurs aciers et les énergies produites. Le minerai de fer provient de Kiruna qui possède l’un des minerais de fer le plus pur au monde. Il est combiné à de la Naarite norvégienne, un minerai de chrome que l’on trouve uniquement sur terre à Sydvaranger au delà du cercle polaire et en Arkansas (EU). Le 14c28 est un acier combinant dureté et haute résistance à la corrosion tout en aillant une capacité à être affûté facilement.

C’est un couteau à lame fixe, idéal pour la pêche, la randonnée, le travail de tannerie, le bushcraft, la cuisine…

  Le manche est réalisé dans un bois précieux et rare de la loupe  de bouleau de Sarlabot qui est la colline où Guillaume le Conquérant a établis son campement de surveillance de la construction de sa flotte à Dives sur mer qui servira à transporter ses troupes pour conquérir l’Angleterre : les loupes sont des protubérances noueuses peu communes sur les arbres créant des motifs uniques dans le bois.

 Cette loupe est aussi un bois minéralisés à la poudre roche (pigmentation à coeur réalisée à l’atelier et respectueuse de l’environnement à base de poudre d’oxydes de malachite.

Options fourreau : 

Fourreau en écorce possible disponible immédiatement. 

Effacer

Vous souhaiter personnaliser cet article ?

passer une commande personnalisée