chevron_left
Retour

"Sauvage" : le cheval de la liberté

365,00

Couteau pliant : il sera idéal pour la cueillette de plantes sauvages comestibles et médicinales, mais aussi bien évidemment comme couteau de table.

Pièce unique, entièrement pensée et faite main en Normandie (France), fruit de la collaboration de deux artisans passionnés : Benjamin ALBRYCHT, forgeron coutelier d’art de La forge d’Asgeir et Lucie BRAILLON, sculptrice de l’atelier de la Lettre aux ours.

Couteau en stock, achat possible en passant commande : le règlement est à effectuer en deux parties pour le travail de chaque artisan.


Le cheval dans la mythologie nordique est l’un des animaux les plus important par son rôle, aussi bien dans les textes, Eddas et sagas, que dans les représentations et les cultes. Il est associé aux dieux Ases et Vanes, aux héros ou à leurs ennemis dans la mythologie nordique.

Par exemple : Sleipnir est, dans la mythologie nordique, un cheval fabuleux à huit jambes capable de se déplacer au-dessus de la mer comme dans les airs, monture habituelle du dieu Odin. Il est mentionné dans l’Edda poétique, série de textes compilés au XIIIe siècle à partir de sources plus anciennes, et dans l’Edda en prose, rédigée par Snorri Sturluson.

Hrímfaxi et Skinfaxi sont, dans la mythologie nordique, les deux chevaux cosmiques à l’origine du cycle de la nuit et du jour. Le premier tire le char de la déesse de la nuit, Nótt, et l’écume qu’il bave autour de son mors devient la rosée du matin.


Dimensions : : environ 16.5 cm de longueur totale – Lame : 6.5 cm au plus long pour 2 cm de largeur (épaisseur 2 mm environ) – Manche : 11.5 cm au plus long, 2.5 cm au plus large. Total : 16.5 cm de long ouvert, 11.5 cm de long fermé.

Lame : forgée artisanalement en acier suédois à haute résistance à la corrosion. C’est un acier provenant d’une aciérie faisant de gros efforts aux niveaux environnemental (recyclage de ses aciers, redistribution de l’énergie, etc.). Cet acier est classé alimentaire et peut donc être utilisé par les professionnels de la cuisine. Le flan de la lame est texturé – martelé et patiné. C’est un couteau à lame pliante, à friction (ouverture sur une butée en laiton) : il sera parfait en randonnée, pour ramasser les champignons, etc. car il se place parfaitement dans la poche.

Manche : bouleau de Carélie (bois revalorisé et non issu de la déforestation), gravé par le feu (pyrogravure) à main levée d’un cheval au galop (modèle unique, signé). C’est un très beau bois à la teinte claire tachetée de nœuds brun. Les veines du bois ont été révélé grâce à une huile scandinave, mélange traditionnel et écologique le protégeant, ainsi que par un léger vernis naturel traditionnel et non toxique. 

Nos conseils d’entretien : pour laver ce couteau après utilisation, comme pour tout couteau artisanal avec un manche en bois : essuyez directement la lame après utilisation puis la rincer à l’eau et essuyez la immédiatement ensuite avec un tissu doux. Stockez ce couteau à l’abri des chocs, de la lumière directe, d’une source de chaleur intense, d’une humidité excessive et de la poussière. Ne laissez en aucun cas tremper votre couteau dans l’eau au risque de voir le manche s’abimer. Pour nourrir le manche, vous pouvez utiliser une huile naturelle de type huile de lin ou huile scandinave à appliquer avec un chiffon doux et pour aiguiser la lame vous pouvez utiliser une pierre à eau naturelle. (Vous pouvez retrouver ces articles d’entretien du couteau sur le site).

 

1 en stock

Disponible uniquement sur commande

passer commande